" Réconfort prés des quatre saisons "

Qu'est-il devenu le temps où tu avais sept ans ?

Mon Dieu, trois quarts de siècle te séparent de ce temps.

Chez toi, la vie n'était pas toujours belle comme une rose

L'horloge de ton coeur était souvent triste et morose.

Tu ne pouvais obtenir aucun contact de tes parents.

Avec toi il se montraient sans chaleur et distants.

Ta consolation , tu la trouvais vers l'horloge des saisons.

Il y faisait bon vivre là-bas au de-là de l'horison.

Tu souhaitais de tout coeur réconfort et soutient.

C'est la nature qui t'apportait ce que te refusaient les tiens.

Tu avais un petit monde extèrieur qui répondait à tes appels.

Ce petit monde te parlait à leur façon et se montrait fidèle.

Lorsque le printemps arrivait , le chant des oiseaux t'égayait .

Leur chant gonflait ton coeur de joie et tes yeux brillaient .

Les petites fleurs t'offraient leur coeur grand ouvert .

Tu n'étais plus triste , devant toi se montrait un autre univers .

L'été , les joies de la nature ne cessaient de te combler .

Ca et là , des êtres différents autour de toi se rassemblaient .

Tu avais à présent des amis , tu préférais pourtant la coccinelle .

Tu lui apportais un message pour qu'elle ouvre grandes ses ailes .

Avec l'automne , tu découvrais la nature sous un autre aspect .

Tu avais pour les arbres multicolores un profond respect .

Leurs feuilles qui tombaient , jalousement tu les gardais .

Soigneusement , tu les allignais et ne cessais de les admirer .

l'hiver ne tardait pas , et vite te rendait visite .

Tu avais froid , et la neige qui tombait ne te rendait pas triste .

Car tu savais que trois mois aprés , le printemps reviendrait .

Et avec lui une nouvelle année pour toi recommencerait

Nicole


   

   Titres de poésies  Puis-je encore rêver suivante Espace d'un soir

Page d'accueilSommaire

Haut de page