" Lettre à mon fils autiste Dave " 
 
     

Ici, vous découvrirez l'amour d'une mère pour son enfant autiste. Il se prénomme Dave, né le 03 / 09 / 1979. Un enfant qui à la naissance était tout à fait normal, très éveillé, de grands yeux pétillants de bonheur, de joie. Un enfant pleins de vie. Ces quelques lignes sont pour lui, même s'il ne peut les lire. C'est le cœur d'une mère qui se pose délicatement là ............. Il est mon fils bien aimé.

Tu avais 20 ans sur cette photo.

Dave, mon cher enfant, tu as vu le jour par une belle fin d'après midi de septembre. Comme tes aînés tu étais mon cadeau Tu as évolué normalement ta première année de vie. Tu étais un enfant éveillé, tes gazouillis ont été précoces, puis tu étais réceptif à la musique. Je me souviens, dés l'âge de six mois tu reconnaissais les génériques des émissions de télévisions, tu avais ta préférée. C'était celle " des jeux de vingt heures " Je te guettais du coin de l'oeil, tu te retournais dans ton parc pour mieux écouter. " Les jeux de vingt heures! " Je m'en souviens comme-ci c'était hier. C'est vrai que tu avais une grande sensibilité pour la musique. Tes gazouillis en disaient long.

Puis les mois passaient. Tu poussais comme un champignon. Bel enfant aux cheveux roux, aux yeux bleus azur, au visage d'ange. Le soleil rayonnait en toi. Mais au fil des mois qui passaient, Je commençais à m'apercevoir que quelque-chose t'éloignait de moi, de ce monde. Tu te faisais absent, tu refusais mes bras, mes baisers, ma venue dans ta chambre pour jouer avec toi te faisait arrêter de jouer.

Je ne comprenais pas pourquoi. Dés que je quittais ta chambre, tu retrouvais tes jeux, et dés que j'y revenais tu t'arrêtais.

Dave, je m'inquiétais et très vite j'en parlais au médecin qui te suivait. Tu n'avais que 15 ou 16 mois lorsque des signes m'ont alertés. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Pourtant tu te développais normalement. Tu as marché à l'âge de 16 mois. Rien de surprenant puisque c'est l'âge où ton frère et tes sœurs ont marchés. Tu disais quelques mots " Maman " " Papa " " Auto " ! C'est tout ce que je me souviens de toi ! Ces trois mots étaient même stéréotypés.

Le médecin m'avait recommandé de te montrer à un O.R.L. pour voir si tu n'avais pas des problèmes de surdité. Mais non, rien de tout cela car tu étais surtout réceptif à la musique, tout en restant à l'écart. Il fallait que je comprenne ce qu'il t'arrivait.Le médecin me conseillait un orthophoniste pour toi. Et là, le verdict venait de tomber. " Madame, votre fils est autiste " Que cela voulait dire ? Autiste ? Tu étais entrain de te couper du monde dans le quel tu vivais. Notre monde à nous n'étais plus le tien.

J'essayais par bien des moyens de te faire revenir à moi. Ton monde était malgré tout la musique car tu aimais fredonner, sans prononcer une parole par contre. Depuis l'âge de tes trois ans, je n'ai plus entendu ta voix. J'arrivais à te comprendre, à rentrer dans ta bulle. J'ai pu jusqu'à ce que tu aies 13 / 14 ans vivre avec toi dans ton univers. Depuis, les années ont passées, non pas sans mal. Seule avec toi et l'aide de l' IME où tu étais afin de t'aider à sortir de ton monde, mais en vain.

Maintenant, tu es dans un foyer de vie pour adultes. Je sais que tu y es bien. Tu fais des activités même si tu restes le plus souvent en retrait, à l'écart des autres. Tu parais lointain c'est vrai, mais tu es si proche pourtant. Dans ta chambre il y a des tas de peluches que tu piques à chaque fois que tu viens me voir. Tu aimes les peluches, aller à la piscine, faire de longues marches, faire du cheval, faire du sport, tu favorises le vélo pour t'éloigner là où le monde est certainement mieux pour toi, qui sait ! Tu es le seul à le savoir. Dave, je ne désire pas être triste, juste te dire que tu es avec moi dans mon cœur comme ton frère et tes sœurs. Je garde le son de ta voix lorsque tu étais petit, puisque ensuite tu es devenu l'enfant du silence.

Ta maman qui t'aime.

PS: Pour information, Dave est atteint d'autisme secondaire, il y a l'autisme primaire qui est perçu à la naissance et l'autisme secondaire qui donne ses premiers signes vers l'âge de 15 à 16 mois. Chaque autiste est différent. Donc aucun autiste ne se ressemble.

PS: Cette lettre a été imprimée et offerte au foyer de vie du Tréry. Les éducateurs filles et garçons ont été très touchés. avec des larmes aux yeux . Elle suit Dave là où il est .Maintenant dans une tructure médicalisée à Beaurepaire en Isére.

  Page d'accueil Sommaire Suite de l'enfant du silence Retour aux écrits
         

  Haut de page